Quand l’ordinaire devient extraordinaire

Jean-Dominic Leduc – Journal de Montréal 10-09-11

Jean-Paul Eid est certes un créateur atypique. Auteur 2.0 bien avant l’avènement d’internet, les aventures de son personnage fétiche Jérôme Bigras se révèlent être une expérience réjouissante et ludique, car le lecteur n’est plus qu’un simple spectateur.

Le fond du trou

Le fond du trou

À seulement 19 ans, le jeune Jean-Paul Eid débarque chez le défunt magazine Croc avec un projet de 3 pages griffonné sur le coin d’une table parodiant le monde de la banlieue. Jérôme Bigras, le héros de l’ordinaire, était né. “Jérôme Bigras est un pêcher de jeunesse.” Confie son créateur. “Il a été pondu tellement vite, jamais je n’aurais pu soupçonner une telle longévité. Le rythme de publication dans l’univers du magazine est tel qu’on évolue à une vitesse fulgurante comme créateur. Chaque mois, je livrais une aventure de Jérôme Bigras en 2-3 planches. Vu la grande liberté de création dont je jouissais grâce à ce format, je n’avais pas le désir d’en faire des albums au départ.”

HÉROS DE L’ORDINAIRE

Jérôme Bigras est l’archétype même du banlieusard, ou règnent l’ennui et l’écrasante suprématie du bungalow en série. L’auteur s’est d’ailleurs inspiré du Bungalow ou il a grandi à Ville Saint-Laurent. “À l’époque, je faisais référence à quelque chose que tout le monde connaissait. Pourtant, l’incarnation de la vie de banlieue n’avait que très peu de résonance dans la culture populaire.” En effet, Bigras est débarqué avant Elvis Gratton et les Simpsons. “J’ai voulu créer un contraste entre l’extraordinaire et un personnage vecteur de l’immobilisme de la banlieue. Comme je ne m’adressais pas forcément à un lectorat de bande dessinée via Croc, je me suis mis à jouer avec les codes de la bd et à propulser Jérôme dans d’improbables aventures, question d’accrocher les lecteurs.” explique l’auteur.

LA BD COMME TERRAIN DE JEU

De l’inattendue, ce n’est pas ce qui manque dans les absurdes aventures de Jérôme Bigras. “Il est un peu comme une bille dans une machine à boules. On a aucune idée ou il va rebondir.” Transparence d’une page, participation des lecteurs dans le déroulement du récit à la “dont vous êtes le héros”, interaction de personnages du recto avec ceux du verso, mise en abîme, inversion du sens de lecture sont autant de procédés auxquels l’auteur a fait appel afin de susciter l’intérêt du lectorat. “Je préfère de loin l’aspect architectural que peut générer la bande dessinée en m’amusant à déconstruire le récit qu’à la psychologie des personnages et l’élaboration linéaire d’une histoire.” Chez Jean-Paul Eid, la bande dessinée est à la fois un gigantesque laboratoire et un terrain de jeu. L’humour et les rebondissements y fusent de toute part. L’auteur préfère pêcher par surenchère, pour notre plus grand plaisir… et le sien.

LE FOND DU TROU

Alors qu’on croyait que Jean-Paul Eid avait atteint les limites du médium lors de la période Croc, son nouvel opus Le Fond du Trou aux éditions de la Pastèque désarçonne tant le pari est audacieux. En effet, l’album est affublé d’un trou qui le traverse. Le truculent Jérôme Bigras et son fidèle partenaire Rex, une tondeuse à gazon, sont littéralement aspirés dans ce trou spacio-temporel. En plus d’offrir une aventure unique en 46 pages, l’auteur a brillamment réussi à intégrer le trou à la trame narrative. Une première  version de 10 planches a été publiée dans le magazine Safarir en 2004, qui  a ensuite été entièrement redessinée. Page après page, on s’étonne de voir comment le bédéiste se sert de cette contrainte afin d’enrichir le récit, en rivalisant d’inventivité et de folie. De la pure haute voltige, qui vous fera assurément vivre un grand moment de lecture.

Le fond du trou p.1 - version album (2011)

Le fond du trou p.1 – version album (2011)

Le Fond du trou planche 1 - première version publié dans Safarir #198 (novembre 2004)

Le Fond du trou planche 1 – première version publié dans Safarir #198 (novembre 2004)

Le fond du trouÉd. La Pastèque

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s